JavaScript ist in Ihrem Browser deaktiviert. Ohne JavaScript funktioniert die Website nicht korrekt.

Affiliation à Employés Suisse

Buts d'Employés Suisse

  • Offrir les meilleures conditions de travail possibles
  • Assurer l'employabilité permanente
  • Négocier, mettre en œuvre et assurer le suivi de conventions collectives de travail

Des prestations attrayantes

  • Conseils juridiques et protection juridique
  • Conseils gratuits pour toute question concernant votre assurance maladie ainsi que des rabais sur vos primes d’assurance complémentaire
  • De nombreux rabais et prestations attrayantes

Cotisation membre

  • Les membres individuels dans toutes les branches et dans la branche MEM sans attestation de solidarité payent CHF 150.- par année.
    Les membres individuels dans la branche MEM avec attestation de solidarité payent CHF 260.- par année. Après le renvoi de l’attestation de solidarité, un remboursement de CHF 170.- est rapidement effectué (ristourne attestation de solidarité CHF 60.- et subvention CHF 110.-). La cotisation nette s’élève à CHF 150.-.
  • Les membres retraités payent CHF 60.- par année. Ce montant est uniquement valable pour les membres dont le statut de membre est transféré sans interruption à celui de retraité.
  • Les apprentis jusqu’à 26 ans payent CHF 30.- par année.
Schliessen
  • angestellte teaser schmal

Newsroom

S'informer.

Comprendre les enjeux.

Levée des mesures de protection contre le coronavirus : pour Employés Suisse la rapidité de la levée est risquée

Mercredi, 02. Févr. 2022
Lors de sa conférence de presse du 2 février, le Conseil fédéral a annoncé l’assouplissement de plusieurs mesures de lutte contre le coronavirus. Le nombre de cas testés positifs au Covid-19 reste très élevé. Dans le même temps, le nombre d’hospitalisations n’a pas évolué négativement et une saturation des hôpitaux n’est actuellement pas à craindre.

 

Concrètement, le Conseil fédéral a décidé de supprimer les quarantaines pour les cas contacts vivant dans le même ménage et le télétravail n’est désormais plus obligatoire mais uniquement recommandé. Ces adaptations entrent en vigueur le 3 février, soit demain.

 

Pour Employés Suisse, il aurait été plus judicieux de maintenir encore quelques semaines les mesures, comme initialement prévues, soit jusqu’à la fin février. La situation, vu le nombre de cas positifs, reste tendue. Il serait dommage qu’avec une reprise normale des activités trop rapide, on se retrouve en mars avec une nouvelle vague.

 

Employés Suisse appelle les employeurs à continuer à favoriser le télétravail et bien évidemment à appliquer dans leur entreprise des plans de protection. Ils ont le devoir de protéger la santé de leur employé-e-s. L’expérience a montré que le télétravail est possible et ne nuit pas à la productivité dans de nombreux domaines.

 

L’association d’employé-e-s tient également à rappeler que toute personne malade doit rester à la maison. Le Covid-19 n’est pas le seul virus qui circule. Toute une équipe absente à cause d’une gastro-entérite a les mêmes conséquences que toute équipe absente en raison du coronavirus. En tant qu’employé-e. il est important de se reposer lorsqu’on est malade et de donner du temps à son organisme pour retrouver la forme. La balance doit ici clairement pencher non pas du côté du Work mais de celui du Life.

 

Le Conseil fédéral a également mis en consultation deux variantes d’assouplissement des mesures : soit la levée des mesures au 17 février, soit une levée progressive des mesures à partir de cette même date.

 

Pour Employés Suisse, la prudence doit primer L’organisation ne s’oppose pas à d’autres assouplissements, il faut toutefois que le nombre de cas prenne une courbe descendante. Les assouplissements devraient être progressifs (Variante 2). La santé de tous et toutes doit être la priorité.

 

Employés Suisse
Identification
Contact
Recherche